Le serpent est un symbole extrêmement riche, un archétype que l’on retrouve associé surtout à l’énergie vitale chtonienne.

Le serpent rampe : comme tout son corps est totalement connecté à la terre. Il évoque tout ce qui est relié au corps, aux instincts, l’énergie sexuelle et l’énergie vitale.

Il est associé à la kundalini c’est-à-dire l’énergie qui réside à l’état dormant en chacun d’entre nous et qui en s’éveillant, s’élève depuis le chakra racine jusqu’au chakra couronne et au-delà, amenant ainsi la connaissance. Cette énergie peut s’apparenter à la libido, celle qui est transcendée ou pas. Chez les Alchimistes, le serpent porte une couronne sur la tête, la tête étant le siège du chakra couronne, celui qui donne à l’humain l’accès à la connaissance divine. la porte qui réunit l’humain et le Divin)

En général en rêve, le serpent apparaît comme une menace qui peut agresser et piquer : il représente souvent ma propre agressivité envers moi-même, ma façon de me piquer, de me mordre, de m’étouffer, de m’observer dans l’ombre pour me critiquer. Il peut se cacher dans l’ombre et apparaître soudain.

(+) Le serpent évoque la Connaissance, la sagesse. Avec sa capacité à muer, il est relié à l’évolution, à la mue intérieure, à la transformation profonde, le renouvellement, la mutation, ma capacité à me régénérer. Il évoque une étape de changement, de transformation intérieure ou extérieure. Parfois aussi le serpent représente mes dons de guérison, auto-guérison. (Le caducée des médecin est composé d’un serpent).

(-) En négatif il peut évoquer mes pulsions sexuelles non contrôlées, ou trop controlé, voire refoulées. Le serpent est le tentateur, parfois de mon hypocrisie (je suis mauvaise langue, j’ai une langue de vipère..). Il montre mon agressivité quand je pique ou étouffe les autres ou moi-même. Je peux être aussi trop terre à terre, je manque de recul.