Un rêve me répond…

 

Aujourd’hui, je voudrais partager avec vous un de mes propres rêves.

Ce rêve vient répondre à une question que j’ai posée la veille à mes rêves, la fameuse question que je vous ai proposé de poser chacun, dans le cadre de l’expérience onirique collective que j’ai lancée dernièrement (voir ici).

La question est celle-ci :

«Quelle est les meilleure attitude adopter (individuellement et ou collectivement) face à à la situation de Covid?».

Voici un rêve parmi les 5 que j’ai reçus personnellement suite à cette question. Si je vous partage mon rêve, c’est aussi pour vous motiver à poser des questions à vos rêves. Oui, vous avez en vous toutes les réponses.

Ce qui m’intéresse aussi dans cette expérience onirique collective, c’est de vérifier ceci : « Est ce que les rêves sont seulement individuels ou en même temps collectifs? » Je vous répondrai à la fin de cet article.

Avec ce rêve, je voudrais enfin vous convaincre que tous les rêves ont un sens, et tous sont importants. Pourtant vous allez le voir, il est très court, il a l’air anodin, banal, mais vous allez découvrir qu’il renferme des trésors de sagesse.

Ma jardinière

Je me trouve dans mon salon. Une amie est là. Elle est très intéressée par mes jardinières suspendues à ma fenêtre. Elle semble fascinée. Elle revient chaque jour pour les contempler et s’en occuper. Je me dit d’abord : Qu’est ce qu’elle trouve si spécial dans mes jardinières?

Finalement, l’amie part. Je m’approche des jardinières pour vérifier ce qui attirait tant mon amie. Et là, je comprends.

Je comprends que la magie de ces jardinières suspendues à mes fenêtres réside justement dans le fait que pousser dans si peu de terre est miraculeux. Les fleurs sont magnifiques, de toutes les couleurs, les feuilles sont d’un magnifique vert tendre. Je commence alors à m’en occuper. Je me sens remplie d’amour pour ces plantes.

Voilà, un tout petit rêve. Pourtant…

En quoi répond il à la question : « quelle est la meilleure attitude à adopter face aux événements actuels (reconfinement et covid) ?

Interprétation

D’abord, le rêve montre qu’il est important que je m’occupe de ce qui se trouve sous mes yeux. 

Mon amie dans le rêve est émerveillée de mes jardinières et ne s’en lasse pas : elle est la représentation d’un aspect de moi. Cette amie dans la réalité est une bonne vivante, elle adore cuisine, elle aime faire plaisir aux autres, et elle est joyeuse et drôle. Donc déjà le rêve me montre que c’est cet aspect là de moi qui est la bonne attitude. Au départ, je suis à distance, je ne comprends pas bien. Effectivement, avec la situation actuelle, je ne suis pas vraiment joyeuse, détendue. Les restrictions  me pèsent, je dois me retenir d’aller dans la nature que j’aime tant. Donc dans le rêve, je ne comprends pas ce que cette amie joviale trouve de si beau à mes plantes en pot.

Ensuite, à la fin du rêve, je comprends. C’est pourquoi l’amie est partie : je suis devenue elle en quelque sorte. Plus besoin qu’elle me montre la bonne attitude, car je l’ai finalement adoptée.

Et que veut dire le symbole de « la jardinière » ?

Quel joli symbole pour parler du confinement.

On est enfermé dans nos pots, nos boites, nos box, et pourtant. Comme la plante qui continue de pousser et de faire des fleurs, moi aussi je peux continuer à grandir et produire de belles choses (je pense à mes vidéos ou à mon nouveau livre en cours d »écriture). Quelque chose, l’inspiration, la créativité continue de grandir, même dans des petits pots, malgré les limitations. La nature est un maître en sagesse. Rien ne peut l’arrêter. Je pense aussi à mes exploration dans le monde des rêves, qui s’épanouissent eau-delà des limitations et des restrictions.

Le rêve me demande de me concentrer sur ma vie intérieure, sur ma nature profonde, sur mes projets créatifs, et sur la vie tout simplement qui continue de croître et de fleurir. Là sous mes yeux, chez moi directement, sans être affecté par les limites imposées.

Et selon moi, derrière les contraintes d’aujourd’hui se cachent des leçons positives aussi. Un enseignement. La vie nous enseigne, les  rêves nous éclairent.

Là avec mon rêve, nous voyons clairement que nous ne devons pas négliger ce qui est sous nos yeux, dans notre vie quotidienne. Car dans le petit est inscrit aussi le grand. Les fleurs de ma jardinière ne sont pas moins belles ou importantes que celles dans la nature sauvage. Leur rareté dans ma vie actuelle les rendent encore plus extraordinairesLes plantes sont le reflet de nous-même. Surtout, nous ne sommes pas petits, insignifiants, nous sommes comme ces plantes confinées mais capables de nous épanouir malgré tout.

Le conseil du rêve

  • Savourer ce qui sous mes yeux
  • Ne pas oublier que la beauté est partout, même et surtout dans le « petit », la simplicité.
  • M’occuper jour après jour de faire croître mes graines semées, ma propre nature, ma créativité, ma conscience
  • Semer des graines de joie, malgré les restrictions et les limitations.

Aujourd’hui plus que jamais, nous devons tourner notre regard vers ce qui est sous nos yeux, vers l’intérieur aussi, aimer ce qui est là, dans le soit-disant petit, en étant certains que nous  continuons à nous déployer quoi qu’il arrive, en dehors des limites imposées.

Est ce que mon rêve ne concerne que moi?

En partie, oui, les symboles font partie de mon propre univers, et ils me reflètent.

Mais ils sont universels, le message des rêves est toujours aussi collectif. Les métaphores parlent à tous. Le conseil qui m’a été donné peut aussi résonner en vous, selon votre situation actuelle. D’ailleurs ce même conseil est apparu dans de nombreux rêves que j’ai reçus d’autres personnes, le même message était là mais projeté dans des symboles différents;

Je pourrai parler encore de ce rêve durant longtemps, mais déjà il donne un conseil d’une simplicité que je trouve très touchante.

J’espère que vous aussi, ce rêve pourra vous aider comme il m’a aidée.

D’ailleurs, j’ai eu envie dans la journée qui a suivi de m’occuper de mes plantes. CE que j’ai fait avec beaucoup de joie, en faisant chaque geste en pleine conscience, le coeur ouvert. Et c’était aussi bienfaisant et ressourçant qu’une méditation d’une heure. Je me suis sentie connectée à la terre (pas celle de mon pot, mais la planète entière) et en m’occupant de mes plantes, je me disais que je m’occupais aussi de moi, des personnes que j’accompagne, de mes proches, et de vous aussi. Des petits gestes, pour de grands effets.

A vous maintenant de rêver, et de noter vos rêves.

Abonnez-vous à ma newsletter !

Et ne manquez aucun article

Vous êtes bien inscrit !