Qu’est-ce qu’une Bucket-list?

Une Bucket-list décrit toutes les choses que vous aimeriez faire avant de mourir. Beaucoup l’adorent – j’en suis fan – , mais d’autres la décrient.

Certains me disent : « C’est bien beau, mais avec une telle liste, on risque de ne plus être capable d’apprécier le moment présent. »

Au contraire ! Cette liste permet d’enrichir le moment présent et de le rendre encore plus savoureux. Elle permet d’ouvrir le champ des possibles, de nous connecter à des potentiels probables, qui existent déjà là, ici et maintenant, pas ailleurs dans le futur.

D’ailleurs tout ce que vous vivez au présent, même l’arbre que vous contemplez en ce moment, existaient en potentiel avant de se trouver devant vos yeux. Cet arbre était en germe dans la graine qui a été semée. L’enfant que vous étiez portait en germe l’adulte que vous êtes.

J’aime faire de cette vision multidimensionnelle du présent une méditation. Essayez : observez quelque chose au moment présent et déployez le dans tous ses potentiels : une personne, une plante, un objet…

 

Le présent est un potentiel qui a été réalisé.

En imaginant d’autres possibles à partir de votre présent, vous adoptez une vision plus juste, plus globale, plus pleine de votre réalité. Passé présent et futur s’entremêlent pour créer un espace temps « hors du temps ». Le présent éternel c’est cela. Tout est contenu dans le moment présent.

Donc. lister vos rêves ne vous éloigne aucunement du présent : vous pouvez contempler un lever de soleil, avec la conscience que le soleil dans quelques heures se trouvera tout à l’heure au dessus-de votre tête et éclairera le monde.

Le présent contient toutes les réalités, passées et à venir. Alors rendez votre futur présent, et vous le vivrez à coup sûr !

 

Réaliser ses rêves avant de mourir…

Envisager la vie de cette manière est pour moi très stimulant.

La mort est effectivement notre point limite ici sur cette terre. Ne nous leurrons pas, nous quitterons un jour cette planète. Dans les derniers instants de ma vie, je n’aimerais pas me dire : « Ah, si j’avais osé… (soupir)… Pourquoi ai-je gâché ce temps si précieux alors que j’aurais pu réaliser mes rêves. Au moins j’aurais dû essayer… »

Même si j’ai aussi la conviction que nous avons encore bien d’autres dimensions à explorer après la « mort », que la mort n’est qu’un passage et que l’aventure se poursuit éternellement, j’ai envie de profiter d’être sur cette planète pour exercer au maximum mon pouvoir créateur dans la matière. Je n’ai rien à perdre en essayant, et tout à gagner.

Voilà pourquoi j’aime les Bucket list qui nous rappellent que la vie nous offre l’opportunité de créer. La vie est un terrain créatif fantastique !

Avec votre Bucket-list, vous redevenez acteur de votre vie.

Votre vie est votre oeuvre.

Soit vous la sculptez selon vos envies, soit vous laissez les éléments extérieurs le faire. Et on le sait, nous créons la vie à partir de nos croyances et de nos pensées : avec la Bucket-list, vous pouvez réouvrir le champ de vos possibles et casser la croyance que vous subissez les événements.

Manifester vos rêves, c’est manifester qui vous êtes vraiment. « Tel dedans, tel dehors » (comme dit « le cours en amour »).

Nous sommes des Créateurs en puissance. L’appel créatif est toujours là.

Une liste unique pour un être unique

N’attendez plus que la vie se déroule par elle-même, ne vous laissez plus balloter par les aléas de la vie, les décisions des autres, leurs attentes à votre encontre. Bien sûr, chaque liste est unique. Il ne s’agit pas de « copier » la liste des autres ! Il n’y a pas de petit rêve, ne jugez pas vos envies en vous comparant aux autres. Ecoutez au fond de votre être ce qui vous motive, ce qui vous passionne, ce qui vous stimule.

C’est maintenant ou jamais !

Que voulez-vous faire de votre vie ? Qu’avez-vous envie de créer ? Comment voulez-vous vivre ?

 


ACTION : suivez mes conseils pour créer une Bucket-list de rêve !

Voici les 4 étapes à suivre :

 

1. Installez-vous confortablement et prévoyez un petit carnet et un crayon.

Installez-vous confortablement, seul, dans un lieu qui vous inspire, ou devant un bon thé chaud.

Vous allez écrire à la main.

Appliquez-vous, décorez votre liste, écrivez avec votre plus belle écriture. Insufflez votre énergie dans votre écriture. Vous  pourrez ensuite la scanner si vous préférez la conserver sur un fichier. Vous devez avoir du plaisir à la regarder, à la lire.   

2. Sur la première page de la fin de votre carnet, notez votre Bucket-list DÉJÀ réalisée.

Vous avez sûrement déjà réalisé une partie de vos rêves, c’est certain. Avec cette liste, vous serez conscient du chemin déjà parcouru, des graines semées, et qui ont poussées. Vous avez osé, vous avez essayé, c’est ce qui compte ! C’est le mouvement créateur qui compte avant tout !

Alors notez vos rêves même réalisés « à moitié ». D’ailleurs vous pourriez les réactiver pour les réaliser demain. Avec l’expérience, ils pourraient bien aboutir cette fois. Ou bien vous pouvez les modifier pour en faire tout autre chose. Vivre sur un bateau n’était pas concluant, trop humide, trop exigu, mais vous pourriez avoir envie de faire le tour de la Méditerranée à la voile par exemple.

« Mais moi », me direz-vous peut-être, « je n’ai rien réalisé dans ma vie, aucun de mes rêves »…

En êtes-vous sûr? Vérifiez-bien, il n’y a pas de petit rêve ! Un séjour fabuleux dans une région française, une formation que vous vous êtes offerte pour apprendre sculpter ou danser, l’enfant que vous avez mis au monde, la belle histoire d’amour que vous vivez, la ville si agréable où vous habitez maintenant, la phobie de l’eau que vous avez surmonté enfin… Ce sont des rêves devenus réalité aujourd’hui.

Prenez le temps de faire cet exercice : vous verrez qu’il fait un bien fou.

ATTENTION : je ne parle pas de faire la liste de toutes vos réussites. Si la promotion professionnelle que vous venez de recevoir n’était pas un rêve pour vous au départ, n’en tenez pas compte, ou alors rédigez un autre liste en parallèle, celles de toutes vos réussites.

Prenez le temps, passez plusieurs jours sur cette liste si besoin.

3. Sur la 1e page du cahier (à l’endroit), notez les rêves que vous désirez réaliser

Je le répète : il n’y a pas de petits ou de grands rêves. Cependant, je vous conseille de privilégier plutôt l' »Etre » et le « Faire » plutôt que « l’Avoir ». Ainsi, plutôt que de noter « avoir une moto », notez « me balader à moto sur des sentiers de montagne et me sentir libre ».  Plutôt que « avoir une maisons en face de la mer », notez « me lever chaque jour en voyant la mer depuis mon lit et me sentir pleinement vivant ».

Évidemment pour que cela fonctionne, vous devez respecter les lois de la physique. « Je rêve de voler » avec mas bras je veux dire pourrait être un rêve impossible… Ceci dit, je vole déjà en rêve la nuit ! Donc oui, je pourrais noter dans ma liste (feuille 1) que j’ai déjà volé (en rêve), ou que j’aimerais faire du parapente…

Notez tout, sans restriction, soyez précis et notez aussi les émotions et sensations que vous ressentirez à ce moment-là.

  • Faire un tour d’Europe à vélo et sentir la force de mes jambes
  • Peindre un tableau abstrait et me réjouir de le placer devant mon bureau.
  • Plonger dans un lac de montagne en Savoie en été et frissonner sous la sensation fraiche de l’eau
  • Organiser un dîner avec mes 10 meilleurs amis et leur dire que je les aime
  • Dormir à la belle étoile dans le désert et sentir la douceur du sable
  • Apprendre à cuisiner la paella en Espagne et savourer chaque bouchée lentement
  • Écouter la pluie tomber alors que je suis sous une couette chaude dans une cabane dans les arbres
  • Coudre une robe bleue et me sentir fière de la porter
  • Faire une retraite de 5 jours seul dans un appartement avec vue sur l’océan et savourer ma solitude et ma liberté
  • Apprendre à danser le tango avec mon/ma chéri.e…

Vous barrerez vos rêves au fur et à mesure que vous les réaliserez. Certains peuvent être réalisés le week-end prochain, voire demain, d’autres demanderont plusieurs mois, voire plusieurs années. Ceux là, les plus ambitieux, découpez-les en plusieurs mini-actions ou rêves.

Alors? Lequel allez-vous choisir pour commencer? Choisissez pour commencer le plus facile, et rapide à réaliser,

Bref, micro-aventure, petites envies ou grands rêves, tout est possible dans une bucket liste

4. Agissez !

Comme devant un grand buffet, vous n’êtes pas obligé de tout manger en une fois, bien sûr. Vous avez le temps, et le temps oeuvre pour vous.

Avancez à petits pas, un pas après l’autre, un rêve après l’autre ou plusieurs en même temps, à votre rythme mais agissez dès maintenant ne serait-ce qu’en imaginant votre rêve réalisé. Regardez un documentaire sur les dauphins, prévoyez s le menu du dîner avec vos dis meilleurs amis, dormez dans votre propre jardin à la belle étoile avant de le faire un jour dans le désert…

Inspirez-vous de ceux qui ont osé, regardez des vidéos, lisez, mais surtout, commencez là où vous en êtes. Relisez mon article sur les petits pas miraculeux et suivez mes conseils.

La vie vous aidera : à partir du moment où votre Bucket-list sera établie, il pourrait bien se passer des drôles de choses : rencontres imprévues, synchronicités, hasards bizarres…. La vie s’alignera à vos envies, car elle n’attend que vous pour jouer. Certains de vos rêves se réaliseront sans effort, sans même vous en rendre compte parfois, je vous le garantis. Alors ouvrez l’oeil, écoutez vos intuitions, et amusez-vous.

J’ai réalisé des rêves qui me semblaient impossibles, et certains de ceux que j’ai réalisés ont dépassé de loin ce que j’avais espéré. La vie est surprenante, faites-lui confiance. Elle vous mènera toujours plus loin. Alors osez rêver grand !

A vous : racontez-moi en commentaire un de vos rêves réalisé et un des rêves que vous aimeriez réaliser.

 


 

Et si vous désirez ouvrir vos rêves en grand, accéder à vos potentiels de créateur, explorer vos probabilités futures, je vous propose une séance de « voyage vers le futur » : en état de conscience modifié, durant 2h30, nous explorerons vos potentiels à venir qui révèleront votre « chemin » de vie. Une aventure passionnante et transformatrice qui ouvrir de nouvelles perspectives sur vous-même. Pour prendre rdv, c’est ici.  

 


Extraits de ma Bucket-list

Rêves déjà réalisés : (rappelez-vous qu’ils n’étaient que des potentiels au départ…)

  • Visiter le Vietnam et parler vietnamien, un vieux rêve d’enfant (j’ai vécu à Saigon durant 6 ans et j’ai étudié le vietnamien)
  • Faire un tour du monde (ce fut en bateau avec ma jonque Sao Mai, entre Saigon et Saint Malo, en deux ans)
  • Plonger à la recherche d’un trésor (A Sihanouk Ville au Cambodge, plongée au-dessus d’une épave de bateau)
  • Voir les temples d’Angkor Wat (j’y suis allée six fois, juste avant que les touristes affluent)
  • Vivre la fête de l’eau, asperger des inconnus et rire avec eux (à Luang Prabang, au Laos, ) 
  • Ecrire un roman (« L’encens et la fumée », un roman sur le Vietnam, qui n’a pas été édité)
  • Voir les cerisiers en fleurs à Kyoto et sentir leur parfum
  • Survoler la terre depuis le cockpit des pilotes (réalisé au Cambodge, invitée par les pilotes, Anglor Wat vu du ciel)
  • Vivre avec une ethnie minoritaire, un vieux rêve d’adolescente (ce fut dans les Hauts Plateaux du Vietnam, lors d »‘un tournage ethnologique avec Georges Condominas)
  • Ecrire des livres et les éditer (j’ai écrit 12 livres et j’en ai édité 10)
  • Animer une émission radio  – je jouais à parler à la radio quand j’étais enfant (aujourd’hui, depuis 7 ans, j’interviens chaque mois sur BTLV pour interpréter le rêve d’auditeurs)
  • Dormir à la belle étoile (dans le désert, marocain, lors d’une méharée de quelques jours, et aussi sur une île déserte de l’Océan Indien, alors que nous étions en escale aux îles Chagos)
  • Nager avec les dauphins et entendre le souffle des baleines (avec mon bateau)
  • Voir une éclipse totale de soleil (c’était à Saigon, très impressionnant ! Sensation d’une « fin du monde »)
  • Avoir un enfant et grandir avec lui (wow, merveilleux)
  • Savoir interpréter les rêves – j’en rêve depuis mon enfance (c’est devenu mon métier)

 

A réaliser : 

  • Travailler à distance depuis n’importe quel coin du monde et savourer ma liberté de mouvement (en cours…)
  • Vivre dans une maison autonome (à temps partiel pour commencer… en cours)
  • Aller à Venise et faire une ballade en gondole à Venise 
  • Descendre une rivière française en canoé kayak et camper le soir au coin d’un feu
  • Voir une aurore boréale sans avoir froid, emmitouflée dans un bon anorak chaud (je suis frileuse)
  • Me lever chaque matin en contemplant la mer et son horizon infini depuis mon lit 
  • Dialoguer par télépathie avec les plantes, les insectes, et les animaux (je m’entraîne)

Abonnez-vous à ma newsletter !

Et ne manquez aucun article

Vous êtes bien inscrit !