Qui êtes-vous ?

Si je vous rencontrais dans une soirée, et que je vous demandais : Qui êtes-vous… Que me répondrez-vous ?

Vous me direz d’abord votre prénom. Puis probablement vous me direz ce que vous faites dans la vie, comme si votre métier définissait ce que vous êtes. Et puis peut-être me parlerez-vous de votre famille, etc… Ensuite, vous me demandez aussi : qui êtes-vous, attendant de me  connaître au travers de mon nom, de mon métier et de ma situation familiale. Il y aura aussi mon style vestimentaire, mon apparence physique qui définiront un âge, etc…

Et puis nous nous reverrons un autre jour : mon nom sera le même, peut-être mon métier aussi, mais pourtant. J’aurai changé, j’aurai vécu de nombreuses expériences, j’aurai ri, pleuré, aimé, j’aurai découvert des fruits nouveaux, de nouveaux pays peut-être. Mais tout cela ne sera pas obligatoirement dit, exprimé. Vous penserez que je serai encore la même, à peu de détails près.

Sortez de vos identités limitantes !

Nos identités nous collent à la peau. Les parents, l’école, la société, mais aussi et surtout, nous-même, en répondant aux attentes des autres, enfin, de ce que nous croyons devoir faire ou dire ou penser. Nous avons endossé des costumes qui ne sont pas en accord avec notre vraie nature. « Je suis ceci », « tu ressembles à untel », « moi je ne seras jamais comme cela », etc.

En réalité, nous créons la personnalité que nous croyons avoir. Nous nous identifions à toutes nos étiquettes.

Par exemple, votre prénom et votre nom. Dites-moi, sans aucun nom, n’existeriez-vous pas? Seriez-vous… quelqu’un d’autre ?

Fermez les yeux et imaginez-vous sans nom… N’existez-vous plus sans un nom qui vous définit?

Et sans âge? Oui, imaginez que vous avez oublié quand vous êtes né. Quel âge pensez-vous avoir ? Est-ce le même que celui défini par votre date de naissance ? Et si c’était plutôt votre énergie, votre enthousiasme, votre humeur qui déterminait votre âge, et non l’horloge biologique. Quel âge auriez-vous? Ah l’âge, quel sujet ! Nous en reparlerons, promis, mais prenez déjà conscience l’âge que vous vous conformez à l’âge que vous croyez avoir sur le papier.

Et puis si vous ne vous définissez pas par votre métier. Un métier est une activité. Mais combien se définissent par leurs métiers ! Combien de fois avez vous répondu à cette question « Qui êtes vous? »,  « je suis (mon métier)…

Il y a aussi le pays d’origine, le sexe, les diplômes, la place dans la famille, etc… Toutes ces étiquettes nous enferment dans des schémas comportementaux auxquels nous nous conformons inconsciemment.

Nous adoptons les codes, les croyances, les normes de nos parents, de notre entourage, de notre culture, et de la société à laquelle nous appartenons. Nous nous conformons inconsciemment aux attentes des autres. Vous pouvez vous en rendre compte lorsque vous êtes en famille, avec vos parents par exemple. Avez-vous le même comportement  en famille qu’avec vos amis? Parlez-vous de la même manière ? Ne sentez-vous pas que vous adoptez une posture différente selon la personne avec qui vous vous trouvez ? Etes vous le même qu’avec vos proches lorsque vous recevez des invités importants ? Non. Parce que nous endossons différents rôles selon le « monde extérieur ». Sans oser exprimer librement autre chose que ce que nous avons l’habitude de montrer.

Alors la grande question peut se poser régulièrement : peut-être qu’elle trotte parfois dans votre tête. Qui suis-je vraiment ?

Vous êtes bien plus, beaucoup beaucoup plus…

Ce que je veux savoir de vous…

C’est l’auteure Christiane Singer qui m’a inspirée cet article, après avoir relu un passage que j’aime beaucoup, extrait de son livre Les 7 nuits de la Reine.

Quand je demande à ceux que je rencontre de me parler d’eux-mêmes, je suis souvent attristée par la pauvreté de ma moisson. On me répond : je suis médecin, je suis comptable. .. j’ajoute doucement : vous me comprenez mal. Je ne veux pas savoir quel rôle vous est confié cette saison au théâtre mais qui vous êtes, ce qui vous habite, vous réjouit, vous saisit ?

Beaucoup persistent à ne pas me comprendre, habitués qu’ils sont à ne pas attribuer d’importance à la vie qui bouge doucement en eux. On me dit : je suis médecin ou comptable mais rarement : ce matin, quand j’allais pour écarter le rideau, je n’ai plus reconnu ma main. .. ou encore : je suis redescendue tout à l’heure reprendre dans la poubelle les vieilles pantoufles que j’y avais jetées la veille ; je crois que je les aime encore… ou je ne sais quoi de saugrenu, d’insensé, de vrai, de chaud comme un pain chaud que les enfants rapportent en courant du boulanger.

Une autre citation, encore de Christiane Singer, juste pour le plaisir, une belle introduction pour vous parler de ma Méditation de l’Unité que j’organise le 6 juillet, et, à partir de septembre, tous les mois.

Les choses que nos contemporains semblent juger importantes déterminent l’exact périmètre de l’insignifiance : les actualités, les prix, les cours en Bourse, les modes, le bruit de la fureur, les vanités individuelles. Je ne veux savoir des êtres que je rencontre ni l’âge, ni le métier, ni la situation familiale : j’ose pré-tendre que tout cela m’est clair à la seule manière dont ils ont ôté leur manteau.

Ce que je veux savoir, c’est de quelle façon ils ont survécu au désespoir d’être séparés de l’Un par leur naissance, de quelle façon ils comblent le vide entre les grands rendez-vous de l’enfance, de la vieillesse et de la mort, et comment ils supportent de n’être pas tout sur cette terre (…)

Je veux savoir ce qu’ils perçoivent de l’immensité qui bruit autour d’eux.

Laissez tomber vos identités limitantes comme de vieux costumes et découvrez qui se cache derrière.

Si vous désirez découvrir qui vous êtes en dehors des vos étiquettes, de vos uniformes trop étroits, si vous voulez « sortir de la matrice » et de vos identités limitantes, si vous voulez découvrir une autre perspective de la vie, et enfin expérimenter l’état d’Unité, je vous invite à vivre une méditation guidée de 1 heure 30, 40 exercices progressifs qui vous mèneront sans résistance « de la dualité à l’unité ». Vous trouverez toutes les informations ici.


ACTION du jour

Imaginez que vous vous présentez à quelqu’un. Comment pourriez-vous vous présenter, de manière unique, originale, passionnante? Que direz-vous de vous ? Qui êtes-vous en dehors de toute convention et étiquette ? 

Partagez ! J’ai très envie de vous connaître, vraiment !

Portrait de Marielle Laheurte

Abonnez-vous à ma newsletter !

Et ne manquez aucun article

Vous êtes bien inscrit !