Vous manifestez ce sur quoi vous portez votre attention. Alors, voyez grand !

« Danny est allongée confortablement, détendue, le corps recouvert d’une légère couverture.

Elle m’écoute tandis que je la guide vers un état de conscience modifié, ou ce que nous appelons aussi, une transe hypnotique. Pour éviter toute résistance de son mental (voyager dans le futur est pour le moins difficile à admettre pour un cerveau logique !), je guide Danny dans des exercices pratiques d’imagination guidée. C’est facile pour elle car elle médite chaque jour et qu’elle utilise la visualisation dans son métier de thérapeute. Au bout de plusieurs minutes, enfin, je sens qu’elle est prête. C’est le moment de l’amener à destination, dans un de ses futurs probables optimal.

Avant de se retrouver dans cet état de transe, j’avais interrogé Danny sur les raisons qui l’avaient poussée à vivre cette expérience : « Je voudrais voir plus clair sur moi, découvrir mes potentiels et ma mission de vie, et débloquer certaines problématiques de ma vie présente ». 

Danny a hâte de commencer. Nous devons l’une et l’autre rester ouvertes, sans à priori ni jugement. Et surtout, le mental doit absolument rester en retrait pour ne pas perturber le voyage. C’est pourquoi l’installation dans un état de conscience modifié est nécessaire.

De mon côté, je m’installe aussi dans un état intérieur propice pour la guider au mieux dans cette expérience, qui s’apparente à un voyage chamanique. En fait, ma posture est essentielle : je dois devenir un canal apte à accueillir sans filtre toutes les informations que Danny me donnera. Je dois pouvoir poser les bonnes questions, en fonction de ses attentes. Enfin, mon propre état de conscience, mon énergie, doit être suffisamment pure pour la « transporter » dans ces espaces lointains.

Danny est maintenant en train de traverser le tunnel du temps. Je décompte de plus en plus vite pour éviter les résistances éventuelles du mental. 10… 9… 8…7…5….4…3…2… 1… On y est. Le temps est suspendu, tout s’arrête… J’aime tout particulièrement ce moment précis où un espace temps inconnu se révèle soudain. L’image est encore floue, le lieu difficile à définir.

Par mes questions, Danny réussit à voir de plus en plus plus clair…

____________________________________________________

« Je suis debout sur du sable. Une plage… magnifique… une végétation luxuriante. Je suis pieds nus… »

Je demande à Danny d’explorer le lieu et de me le décrire, ce qu’elle fait avec un plaisir visible. Elle trouve un chemin, le suit, et se retrouve dans une sorte de village ou plutôt une communauté. Une maison blanche se dresse devant elle. « C’est chez moi », me dit-elle. La maison est toute en courbe, faite d’un matériau inconnu. Danny entre. Elle remarque que cette maison est en symbiose totale avec la nature, ne faisant qu’un avec le monde extérieur. Dehors, un magnifique jardin entoure le bâtiment. Danny insiste sur ce point, émerveillée. Nature et maison sont en parfaite harmonie.

« Quelle est ton activité principale dans ce village? »

Danny me répond qu’elle s’occupe de maintenir l’harmonie des maisons avec la nature. Elle peut capter les problèmes de décalage énergétique entre nature et habitat. Elle sent dans son propre corps ces décalages et sait ainsi précisément où se trouve l’espace de la maison à corriger. Les réajustements seront effectués ensuite par d’autres personnes. Son compagnon dans ce futur probable (elle est célibataire à l’heure actuelle) oeuvre aussi dans ce même domaine, mais lui, construit des bâtiments plus grands, des lieux au service de la collectivité, toujours en symbiose avec la nature.

Danny me parle ensuite longuement de l’organisation de cette communauté.

il n’y a pas d’argent, mais des échanges sous forme de trocs et d’échanges de services. Chacun a sa place, son rôle à jouer. Il n’existe aucun laissé pour compte. Cette communauté est un projet avant-gardiste parmi d’autres, dit-elle, une nouvelle économie qui se déploie de plus en plus sur la planète, fondées par des êtres qui ont les mêmes aspirations. Elle m’explique aussi qu’elle peut utiliser l’énergie pour maintenir la jeunesse. Ceux qui savent l’utiliser, comme elle, peuvent même changer leur âge biologique et maintenir leur corps en bonne santé permanente…

 

Quand situer cette probabilité future?

Danny ne sait pas, mais elle affirme que ce sera de son vivant. Dans trente ans? Quarante ans ?

Elle m’explique qu’en ce moment, alors que nous nous trouvons en pleine pandémie du COVID, nous vivons une transition planétaire, avec une élévation de conscience soudaine. L’instabilité, le chaos, sont les signes avant-coureurs d’un grand changement, qui devrait s’établir dans les prochaines années. Le déséquilibre actuel serait là pour préparer la planète à un nouveau paradigme. Le passage est et sera difficile pour ceux qui résistent, ou qui ne veulent pas voir le système actuel disparaître.

Après avoir exploré en détail cette vie future, je demande à Danny, toujours en état de conscience modifié, de laisser parler son « âme » ou son « SOI », afin qu’il la conseille pour mieux vivre son présent. Il lui fait comprendre qu’elle ne doit porter aucun jugement négatif sur ce qui se passe aujourd’hui : en effet, la situation durant le confinement réveillait en Danny des colères et des frustrations intenses. Elle doit aussi lâcher prise sur tous les événements présents et à venir, rester détachée est essentiel. Enfin, elle doit aussi se mettre plus en action, être plus affirmée dans ses projets, et partager ses connaissances au plus grand nombre: en fait, elle aime plutôt vivre à un rythme tranquille, sans se sentir contrainte… D’autres conseils encore ont été mis à jour suite à cette séance.

 

Retour dans le présent

Le voyage a duré 2h, mais Danny a l’impression qu’il n’a duré qu’une heure. Je n’ai pas relaté la totalité de la séance ici, bien sûr. Nous avons entre autre remonté le temps pour découvrir comment elle était arrivée dans cette communauté, et qui dans son entourage la suivrait jusque-là. 

Elle ne s’attendait pas à ce scénario, même si elle est thérapeute. Quelle surprise pour elle de se retrouver consultante énergéticienne pour les maisons ! Certes, elle adore la nature, et elle est énergéticienne, (et par cette vision du futur, on voit qu’elle est déjà sur son chemin), mais comment aurait-elle pu imaginer l’existence d’un tel métier, elle qui n’a pas d’intérêt particulier pour l’architecture ou l’habitat?

A son « réveil », elle me dit ressentir son voyage comme un rêve éveillé merveilleusement apaisant et ressourçant. Elle se sent pleine d’espoir, motivée et enthousiaste pour construire un projet qui lui tient à coeur. Plusieurs mois après, elle continue à penser à ce voyage, ancré en elle comme le serait un souvenir du passé, Elle ressent nettement que sa conscience s’est ouverte, épanouie, qu’un chemin se dessine, lumineux et plein de promesse.

 

 

____________________________________________________________________

Un futur « réel » ou « imaginaire » ?

 

On m’a souvent posé cette question. Est-ce prémonitoire? Est-ce illusoire?

Finalement, qu’est-ce qui est réel ? Qu’est-ce qui est imaginaire? Nous savons que le cerveau ne fait pas de différence entre l’imaginaire et la réalité. Quand vous imaginez que vous parlez en public ou que vous nagez dans l’océan, votre cerveau enregistre l’expérience comme si elle était réellement vécue. Votre corps même en porte les traces.

C’est pour cela que l’imagination ou visualisation est un outil extrêmement puissant pour vous transformer et changer votre réalité. Plusieurs méthodes thérapeutiques en ont fait leur outil thérapeutique de base, comme la sophrologie ou l’hypnose par exemple. Les chamanes oeuvrent dans ces mêmes espaces depuis très longtemps. Les rêves lucides font aussi partie de ces mêmes territoires.

Le temps illusoire?

En 1955, Einstein écrivait ceci :  « (nous) savons que la distinction entre passé, présent et futur n’est seulement qu’une illusion, si tenace soit-elle« .

Si le temps n’est qu’une illusion, est-ce que le futur ne serait pas déjà « réalisé » dans notre présent? Nous vivons au coeur d’un champ de probabilités infinies, où tout est accessible immédiatement et simultanément.

« Il faut imaginer comme des paquets de cartes les uns sur les autres. Les cartes sont comme des photographies du passé, du présent et du futur, qui coexistent. Il n’y a pas quelque chose qui s’écoule ». Thibault Damour, physicien, professeur à l’Institut des Hautes Études Scientifiques et membre de l’Académie des Sciences.

 

Un buffet aux infinies possibilités

 

Nous pouvons comparer le champ des infinies possibilités à un buffet où une quantité illimitée de plats vous seraient proposés. 

Vous pouvez accéder à tout. Cependant, comme le mental ne conçoit que ce qu’il connaît, il nous amène à ne choisir que ce que nous connaissons déjà,  et il occulte le reste, qui devient invisible à nos yeux. Avec l’imaginaire, en état de conscience modifié, notre vision s’élargit, et nous pouvons accéder à ce qui était invisible jusque-là.

C’est votre regard limité sur vous-même et vos possibilités qui réduit vos champs d’action et votre existence. Pensez aux inventeurs de génies, Tesla, Léonard de Vinci et bien d’autres encore : tous des rêveurs, tous des visionnaires, expert dans l’utilisation de leur l’imaginaire. Avec de l’entraînement, vous aussi pourrez devenir un grand visionnaire.

Avec ces voyages au long cours dans des espaces infinis de la conscience, vous avez accès à des informations extraordinaires, à de nouvelles possibilités, vous pouvez bénéficier de ces expériences « passées » ou « futures » dans votre « temps présent ».

C’est effectivement le cas, comme l’ont expérimenté des  hypnothérapeutes de renom, telle la merveilleuse Dolores Cannon ou encore Michael Newton. Dans les transes hypnotiques de leurs patients dans des vies passées, des messages revenaient régulièrement : les vies passées, présentes et futures se déroulent en même temps, et toutes ces vies se chevauchent. Après leurs séances, ils constataient souvent de grandes transformations, parfois même des guérisons miraculeuses chez leurs patients.

 

 

 

 

 

Nos vies futures au service de notre présent ?

 

Et si nous explorions nos probabilités futures plutôt que passées ? Est-ce que ces voyages en état de conscience modifié nous permettraient de transformer notre vie actuelle aussi? Pourrions nous ainsi créer un futur individuel et collectif bien plus beau et grand que si nos avançons à tâtons, en suivant les aléas de nos vies? 

C’est ce qui m’a amenée à proposer des voyages dans des probabilités futures.

L’expérience, en plus d’être passionnante, amène à éclaircir la question fondamentale : « Qui suis-je? » Et celle associée : « Quelle est ma mission de vie ? »

 

 

 

 

À quoi vous attendre avec ces voyages?

Je constate que, comme les rêves qui vous conseillent et vous guident chaque nuit, ces voyages aide à réaliser une vie plus alignée à votre nature profonde.

Avec cette séance, Danny a dépassé les limites de son champ de possibles. Son présent n’est plus le même. Elle le ressent sans arriver à l’expliquer. A chaque nouvelle exploration de ses futurs probables, elle découvrira des champs toujours plus grands d’elle-même. Et je vous le garantis, il n’y pas de limites.

Ce qui m’émerveille dans ces voyages, c’est de constater que les visions de chacun se rejoignent presque toutes sur de nombreux points, notamment les modes de vie collectifs avec un retour à la nature, dans le respect des autres et de notre environnement. (je vous partagerai d’autres expériences de voyages dans d’autres articles). 

En tout cas, comme vous êtes unique, cette expérience est unique (et chaque séance aussi). La surprise est toujours au RDV, ça je vous le promets ! 

 

Au-delà des voyages quantiques…

Je laisse le dernier mot à Dolores Cannon, dont le message me semble si juste en ces temps troublés. Je rajouterai que le monde à venir repose sur des visions « optimales », celles de chacun d’entre nous, et que pour créer un monde meilleur, nous devons rester optimiste et oser voir grand.

« De plus en plus de gens sont conscients que la vie mondaine qu’ils mènent n’est pas la raison pour laquelle ils sont venus sur terre.  Les réponses reviennent sans cesse session après session : « Il est temps de vous réveiller ! Vous avez une mission ! Il est temps de commencer! Arrêtez de perdre du temps ! Le temps presse pour que vous puissiez accomplir enfin ce que vous êtes venu faire sur la Terre ! » 

Dolores Cannon, « Les trois vagues de volontaires »

 

Crédits photos : Le temps, Pete Lindforth de Pixabay / Le temps bleu, Gerd Altmann de Pixabay, / Les bulles de probabilités, Thomas B. de Pixabay

Abonnez-vous à ma newsletter !

Et ne manquez aucun article

Vous êtes bien inscrit !