Connaissez-vous la terrible paralysie du sommeil?

Si vous avez vécu ce phénomène, vous savez que ce peut être effrayant, et même, terrifiant, n’est ce pas?

 

Qu’est ce que c’est?

Comme le nom l’indique, on a la sensation d’être paralysé, coincé dans un corps inerte, alors que nous sommes conscient ! Un véritable cauchemar ! J’étais sujette à cela entre 15 et 25 ans. Le plus souvent, pour moi, cela se passait durant une sieste, et aussi quand j’étais allongée sur le dos. Ma première paralysie du sommeil à 15 ans fut si terrible que j’ai eu peur de dormir durant plusieurs jours. Et puis j’en ai fait d’autres, et d’autres. J’ai creusé le sujet, et j’ai compris que ces crises arrivaient à certains moments de ma vie.

En fait, tout se passe durant la phase du sommeil paradoxal : paradoxal parce que le corps corps est endormi tandis que nous sommes pleinement lucide, réveillé mais sans pouvoir ouvrir les yeux. Durant cette phase, c’est un peu comme si le cerveau voulait protéger le rêve, pour qu’il se déroule sans que le corps ne réagisse. Pourtant, parfois, le cerveau se réveille trop tôt par rapport à la fin de la phase du sommeil paradoxal, sans aucun contrôle sur le corps.

Nous serions près de 10% à connaître la paralysie du sommeil. Et comme nous sommes coincé dans un corps inerte, cela crée des angoisses qui laissent remonter nos peurs les plus profondes. D’où les images cauchemardesques qui surgissent, présences menaçantes, sensations que quelqu’un nous torture, etc…

Coincé dans son corps, coincé dans sa vie

J’ai compris d’abord que ce phénomène n’est pas seulement biologique. Nous le vivons parce que nous nous trouvons à ce moment-là dans un certain état intérieur, souvent relié à des difficultés à se mettre en action, de l’inhibition, de la procrastination, de l’angoisse, des crises existentielles, etc. Et comme le mental est hyper vigilant, en état d’éveil extrême, alors la nuit aussi, nous ne lâchons pas. Le cerveau se « réveille » pour peu que nous sentons un danger.

Une porte ouverte sur le rêve lucide

Et ensuite, ces phénomènes sont plus fréquents chez les personnes qui sont sujettes aux rêves lucides et qui ont à vivre des éveils de conscience et des explorations intérieures profondes mais qui en même temps résistent.

Interprétez la symbolique des images reçues durant la paralysie

Tout est symbole, et les images cauchemardesques qui surgissent sont aussi symbolique, même s’il est possible aussi de parler de voyage astral dans les niveaux de vibration basse.

Donc notez bien les images que vous recevez durant ces paralysies et interprétez les symboliquement.

Une piste : tous les personnages qui vous torturent, vous agressent, vous maltraitent, sont d’abord des aspects de vous-même.

Vérifiez au moment du rêve : que vous disiez-vous? Quel regard portiez-vous sur vous-même? N’étiez vous pas critique, dévalorisant, mal-aimant? Autodestructeur?

Dans ce cas, il est URGENT de retrouver la bienveillance avec vous-même. Et vous verrez que vous ne ferez plus jamais de paralysie du sommeil.

Est ce que cela vous parle?

J’ai évoqué de ce sujet dans une de mes émissions « Au-delà de vos rêves » sur la radio BTLV où j’ai nterprété le rêve d’un auditeur qui a vécu une paralysie du sommeil.

Cliquez ici pour regarder cet extrait de l’émission.

Abonnez-vous à ma newsletter !

Et ne manquez aucun article

Vous êtes bien inscrit !