Quel rêve aimeriez-vous réaliser ? Vous en avez probablement plusieurs qui vous trottent dans la tête, n’est-ce pas?

Au fait, il n’y a pas de petits rêves ! Tous sont grands ! Tous sont importants et tous peuvent être réalisés. Écrire un livre, faire le tour du monde, monter un restaurant, bivouaquer en montagne, partir en week-end tout seul, chanter sur une scène, apprendre à danser le tango…

Alors commençons sans attendre :

ACTION : Là tout de suite, maintenant, faites la liste de vos rêves. Oui, là tout de suite, et je vous retrouve après…

Poursuivons avec ce conseil important :

Oubliez les rêves que vous ne réaliserez jamais !

 

Pourquoi?

Parce qu’ils n’ont de sens QUE si vous les réalisez un jour ! Sinon, ils ne feront que créer en vous insatisfaction et regret. En fait, le but est de vivre à 100%, maintenant sans attendre. Et le « ah, si je pouvais… (soupir) »,  vous amène seulement à vivre à moitié, souhaitant être ailleurs plutôt qu’ici.

Donc, soit vous construisez dès maintenant votre rêve, soit vous l’oubliez et vous vous focalisez sur votre vie d’aujourd’hui avec joie et enthousiasme. A vous de décider là maintenant. Alors? Allez-vous commencer à construire votre rêve aujourd’hui (ce qui lui donnera le statut de projet) ? Ou allez-vous savourer votre vie actuelle à 100% ?

ACTION : Je vous laisse une minute pour décider… Fermez les yeux. Je vous attends…

Vous êtes prêt maintenant. Mais avant de commencer à semer les graines de votre rêve, j’aimerais vous parler d’un de mes rêves que j’ai réalisés.

Comment j’ai réalisé un de mes rêves

 

Après avoir vécu 6 ans au Vietnam, j’ai rallié Saigon à Saint-Malo en deux ans à bord de ma jonque vietnamienne Sao Mai. Avant de partir, personne ne croyait que nous arriverions au bout du voyage, car à part Michaël mon compagnon à l’époque, le capitaine, personne n’avait jamais navigué. Et d’ailleurs Michaël n’avait jamais non plus dirigé une jonque ! Pourtant…

Suite à ce voyage, nous avons réalisé un documentaire de 52′, et écrit deux livres, qui ont tous remporté des prix. Ce furent mes premiers livres édités, un autre de mes rêves réalisé par la même occasion… Nous avons traversé trois océans, démâté deux fois, nous avons fait escale dans des îles paradisiaques inhabitées, navigué avec des dauphins et des baleines, et terminé par une traversée océanique de deux mois sans escale entre le Brésil et Brest, ne sachant pas si nous arriverions un jour, car les tempêtes se succédaient nous repoussant toujours plus loin des côtes de France.

Comment peut-on réaliser un tel voyage sans argent et sans expérience? D’abord, il faut en avoir très envie. Ensuite il faut y croire malgré tous ceux qui vous diront : « mais… c’est impossible ! »  Heureusement, il existait des fous comme nous qui ont cru en notre projet. Enfin, il faut agir. Agir, oui mais comment? Par quoi commencer ?

La méthode des petits pas de Lao Tseu

 

L’idée est la suivante : faire un petit pas après l’autre. Des micro actions chaque jours, qui au final, amènent tout naturellement à destination, sans avoir soulevé de résistances, de doutes ou de peurs. L’action est si petite que personne ne peut remettre en cause sa réussite.

Un voyage de 1000 lieux commence par un pas. Lao Tseu

Ainsi pour réussir un tour du monde en jonque, le premier pas fut de le rêver. Car tout commence en rêve, toujours, tout projet commence dans l’imaginaire. Et d’écrire ce rêve sur une feuille, car l’écriture donne corps au rêve.

Le pas suivant a été de lire des ouvrages sur le sujet, de se documenter sur les jonques. Etant diplômée des Langues’O en langue, histoire et civilisation vietnamienne, j’ai pu accéder à des informations de première source sur le sujet.

Puis nous en avons parlé avec des personnes avisées. Nous avions un ami au Vietnam qui avait déjà construit une jonque : il fut notre premier mentor. Ensuite, nous avons dessiné les plans de la jonque. Puis nous avons cherché un chantier naval traditionnel capable de construire la jonque. En même temps, j’ai réfléchi au nom à donner à notre jonque : Sao Mai ou Etoile du Matin… Etc. Chacun de ces actes faisait déjà partie du rêve. Nous étions déjà dans le rêve réalisé.

 

Ce qui importe, ce n’est pas d’arriver à destination, c’est le voyage lui-même.

 

Alors dès ce soir, faites ce fameux premier pas et entrez dans la réalisation de votre rêve. Le temps qu’il vous faudra pour le réaliser ne compte pas. Faites comme nous, adoptez notre devise du bord : « On sait quand on part, on ne sait jamais quand on arrive ! »

Et  surtout, n’enfermez pas votre rêve dans un cadre limité. Laissez-le se déployer au fur et à mesure de vos petits pas, il deviendra ce qu’il doit être, probablement plus grand que vous n’imaginez. Ce fut le cas pour nous. Notre rêve réalisé a dépassé nos espérances.

Au départ de notre projet, comment imaginer ce que nous allions vivre? Personne n’y croyait vraiment, je vous l’ai dit, et seuls deux amis ont osé nous accompagner lors de la première traversée. Il faut dire que nous n’avions au départ e Saigon ni pilotage automatique, ni GPS,  ni même de ciré (!), et personne n’avait jamais navigué sur une jonque ! Pourtant…

Oui, faites-moi confiance, je vous le garantis, vous aussi vous pouvez réaliser votre rêve ! Juste en avançant d’un tout petit pas chaque jour. La vie aime les passionnés, elle vous soutiendra, à coup sûr.

REMARQUE : Il n’y a pas de petits rêves et il n’y a pas besoin d’en avoir des tas. Les rêves servent à vous rappeler combien vous êtes créatif, pour vous dire que tout est possible et pour vous rappeler de vivre à 100%, on est là pour nous amuser ! Dans le petit comme dans le grand.


ACTION

 

MAINTENANT

  1. Reprenez la liste de vos rêves (celle de votre joli « carnet de rêves », bien sûr!)
  2. Prévoyez chaque jour au moins 5 minutes pour nourrir votre rêve.
  3. Définissez une première mini-action : de raconter votre rêve comme si vous le viviez maintenant, au présent. 

Exemple : (extrait de mon  nouveau livre, qui paraîtra en juin 2020 (Cap vers la confiance)

Le voile de l’aube se lève lentement, tandis que le ciel à peine nuageux se pare de lueurs chatoyantes roses et or. Les yeux rivés sur l’horizon, je retiens mon souffle. C’est par là que le soleil va surgir, comme chaque matin. Je suis à la barre de Sao Mai (ou « Étoile du Matin »), ma jonque, construite dans un chantier traditionnel du quartier chinois de Saigon, ma maison depuis plusieurs mois. Rallier le Vietnam à la France est l’objectif. Là, au milieu de l’Océan Indien, suspendue au-dessus de 2000 mètres d’eau, sans aucune terre en vue avant deux semaines, je respire à plein poumon l’air du large.

Tout l’équipage dort à cette heure-ci. Je me sens responsable de la vie de chacun, mais je n’y pense pas. Je savoure seulement ce moment époustouflant de beauté, l’aube. Mon quart préféré, quand la nuit s’éloigne à petits pas pour laisser place au jour. Un dauphin joueur me tient compagnie, surgissant de l’eau par intermittence pour me rappeler sa présence. Des poissons volants planent gracieusement à la surface de l’eau, et leur ballet aérien me rend légère, légère.

Oui, je suis là ! C’est fou ! Comme enivrée, je ressens une force incroyable, une joie immense, pleine, indescriptible, je tiens les rênes du monde ! La barre entre mes mains, j’ai une confiance absolue, en moi, en l’avenir, une confiance que j’aimerais garder à jamais. Je ne le sais pas encore, mais je le présume, il y aura des tempêtes, des démâtages au passage du cCap de Bonne Espérance, des vagues géantes et des calmes plats… Qu’importe, je suis là, maintenant, dans le FLOW… Et c’est ainsi chaque matin depuis des mois…

CE SOIR

  1. Choisissez une action toute petite, que vous êtes certain de réussir, et planifiez-là demain très précisément : heure, lieu, durée. Une action par jour minimum, et trois maximum (lire un livre sur le sujet, interroger quelqu’un qui pourrait vous aider, choisir le personnage de votre roman, écrire en détail votre projet).
  2. Endormez-vous en imaginant que votre rêve est réalisé : vous êtes en train de dédicacer votre livre, ou vous nagez avec les dauphins, ou vous lisez des témoignages élogieux sur votre merveilleux restaurant… Chaque soir, contemplez votre rêve réalisé, savourez-le, sous tous ses angles.Que ressentirez-vous à ce moment-là? Alimentez votre rêve de vos émotions de joie et d’enthousiasme.

DEMAIN MATiN

  1. Demain matin, notez vos rêves de la nuit ! Sachez qu’ils vont vous guider pour réaliser votre projet (et si vous voulez les comprendre, contactez-moi pour une interprétation de rêve ou inscrivez-vous à ma formation d’interprétation des rêves).
  2. Relisez l’action à mettre en place.
  3. Dans la journée, faites le petit pas défini la veille.

Recommencez ainsi demain… Chaque jour un petit pas. Un tout petit pas.

Ah, et fêtez dès ce soir ou demain le premier pas de votre voyage !

Racontez-moi !

(Photo de Thomas Goisque)

 

 

 

Portrait de Marielle Laheurte

Abonnez-vous à ma newsletter !

Et ne manquez aucun article

Vous êtes bien inscrit !