Le thème des catastrophes naturelles est un thème très fréquent en rêve et souvent très angoissant.

Ce sont les fameux tsunamis, les inondations, les tremblements de terre, vous manquez de vous noyer,  il y a aussi les typhons, les ouragans, les éruptions volcaniques, les grands orages et autres dévastations. Si les hommes en sont les auteurs, ce seront alors des guerres chimiques, des bombardements atomiques, des incendies géants.

Que veulent dire ces cauchemars ?

Ils parlent de grands bouleversements émotionnels, de crises de panique, de vos peurs incontrôlables, de remises en question qui vous ébranlent, de moments de votre vie où tout semble chaotique, où les émotions vous submergent. Ils peuvent survenir par exemple après une séparation, un licenciement, ou encore suite à un licenciement et vous avez peur de finir à la rue… En général, ces peurs et paniques générées par la situation sont irrationnelles.

Le rêve amplifie vos états émotionnels intense en les exprimant symboliquement.

Et oui, le scénario est exagéré, car votre réaction est exagérée. Perdre un emploi n’est pas aussi grave qu’un tremblement de terre non. Votre séparation de vous noiera pas dans le chagrin pour toujours. Mais au moment du rêve voici ce que vous ressentez probablement :

  • Je me sens complètement dépassé par une situation, je me sens anéanti
  • Je me sens submergé par une émotion, débordé par une panique, une angoisse, j’ai une crise d’anxiété (dans le cas de ras de marée, d’inondation, de tsunami)
  • Je suis effondré, j’ai perdu tous mes repères (dans le cas de séismes ou d’explosions),
  • La situation est explosive, ça bout en moi (dans le cas de volcans en éruption ou d’orages
  • Je me bombarde d’anergie négatives, je m’auto-détruis, je me sabote par mes peurs et mes conflits intérieurs (dans le cas où les catastrophes sont générées par des humains, qui représentent là un aspect de vous-même)

Ces rêves peuvent aller de pair avec un état physique « défectueux », comme une maladie : grippe, rhume, fièvre ou autres maladies plus graves, car « tel dedans, tel dehors » ( le corps exprime physiquement ce qui se passe en vous, il est l’expression de votre météo interne).

Quel est le conseil caché sous ces cauchemars ?

D’abord, ne les prenez pas à la légère. Ils vous indiquent que vous devez vous réaligner au plus vite, vous recentrer sur vos priorités, et la priorité des priorité est de… RESPIRER !

Respirer en conscience et profondément ré-harmonise corps / émotions/ mental / énergie.

La respiration vous aidera à gérer mieux votre panique, vos angoisses, à vous ré-ancrer et à retrouver l’énergie nécessaire pour rééquilibrer votre être dans sa totalité.

Ensuite, CHANGEZ DE PERSPECTIVE : prenez du recul, de la hauteur, et surtout regardez là où vous voulez aller et non là où vous vous sentez bloqué. Sortez la tête de l’eau, ne ressassez plus sur ce que vous ne voulez pas vivre, et surtout, ne créez pas de problème là où il n’y en a pas encore ! C’est le pire des scénario pour votre cerveau, car un problème qui n’existe pas encore n’a pas de solution !!!

L’énergie va là où vous portez votre attention, alors clarifiez ce que vous désirez, et investissez votre énergie dans cette direction en agissant pas à pas, concrètement.

 


APPLIQUEZ LE RÊVE

RESPIREZ en conscience, profondément lentement. Respirer calme vos angoisse et vos crises de panique. Effectuez des exercices de respiration de cohérence cardiaque au moins 5 minutes matin ET soir ! Faites-le chaque jour pour que les effets se maintiennent et s’amplifient ! (Vous trouverez des exercices de respiration et de relaxation dans le blog, et des enregistrements dans la page dédiée aux méditations guidées).

RELAXEZ-VOUS, BOUGEZ : méditez, marchez dans la nature, faites des séances de relaxation, d’auto-hypnose pour calmer vos débordements. Occupez-vous de votre corps, il est votre maison, votre terre, en lien direct avec votre état d’esprit. Tout état d’esprit négatif l’ébranle, le touche. Massez-le, allez nager, courir, nourrissez-le de bonnes choses.

IMAGINEZ ce que vous voulez, au lieu de tourner en boucle sur ce que vous ne voulez pas. Donc dirigez vos pensées là où vous voulez aller !

Enfin, NOTEZ VOS PROCHAINS RÊVES : ils vous indiqueront où vous en êtes. Tout peut s’apaiser très vite si vous suivez mes conseils.

Peut-être que vous rêverez encore de catastrophes naturelles, mais vous remarquerez sûrement que dans le scénario surgira une solution, une aide, ou alors vous serez à l’abri même si l’orage gronde encore. Vous saurez alors que vous êtes en train de mieux gérer vos émotions, que vous évoluez vers plus de stabilité.

Si ces cauchemars persistent ? CONSULTEZ un thérapeute pour gérer ces débordements, libérer le trop-plein, ou dépasser avec confiance la situation de crise que vous vivez, en sachant que derrière toute épreuve se cache aussi la solution et un potentiel de renouvellement. Et faites éventuellement un bilan médical pour vérifier comment va votre corps.

Portrait de Marielle Laheurte

Abonnez-vous à ma newsletter !

Et ne manquez aucun article

Vous êtes bien inscrit !