Mes rêves, ma boussole

Rêveuse la nuit…

Les rêves de mon enfance sont gravés dans ma mémoire. A l’adolescence, je recevais jusqu’à dix rêves par nuit ! Je les notais tous. Mes rêves me fascinaient, ils m’effrayaient aussi tant ils étaient intenses : rêves lucides, rêves prémonitoires, paralysies du sommeil, et rêves plus quotidiens peuplaient mes nuits. Leur monde mystérieux m’appelait irrésistiblement. Je n’avais de cesse d’en comprendre les secrets. 

Lectrice le jour

Je lisais énormément : Carl Gustav Jung et Marie Louise von Franz, Osho, Lao Tseu, Deshimaru, la Bhaghavad Gita… Je dévorais aussi les récits de voyage, notamment ceux d’Alexandra David Neel ou de Marco Polo, je plongeais dans les romans classiques et modernes, biographies, et aussi les essais sur les civilisations passées, ainsi que l’ésotérisme (Jane Roberts avec Seth que je continue de lire) et l’alchimie. Je lisais, j’écrivais. Le monde de l’imaginaire était mon domaine.

 

Suivre mes rêves plutôt que la raison

J’ai étudié l’égyptologie (je décryptais les hiéroglyphes avec délice), l’histoire de l’art antique et moderne, l’art asiatique à la Sorbonne (fascinée par les symboles), le piano au conservatoire, la langue et la civilisation vietnamienne à l’Institut des Langues’ 0….Malgré les avis extérieurs vu le peu de logique de mes choix, mon manque de confiance en moi, j’ai me suis laissée guider par mes envies et mon coeur, préférant naviguer à vue plutôt que de suivre une route toute tracée..

De l’Occident à l’Orient

Retour aux sources

Quand ma grand-mère vietnamienne m’a demandé de l’accompagner à Hanoi pour revoir sa famille qu’elle venait de recontacter après 40 ans de séparation, j’ai dit oui. J’ai tout quitté durant trois mois pour me lancer dans mon premier grand voyage. De retour en France, la nostalgie pour le Vietnam ne me quitta plus.

Je suis repartie à Saigon grâce un programme universitaire entre l’Institut des Langues Orientales où j’étudias et l’Université de Saigon. Je suis restée six ans, travaillant comme coordinatrice des projets audiovisuels au Consulat. Je sillonnais les terres du Vietnam et d’Asie avec délectation.

 

Et il y eut Sao Mai.

Changement de cap.

L’aventure océanique

L’odyssée de Sao Mai

Ma jonque vietnamienne est amarrée sur la rivière de Saigon. Nous sommes prêts à larguer les amarres. Michaël, le capitaine et mon compagnon à l’époque, trace la route vers le Cambodge, je range les vivres dans ma nouvelle maison. Je n’ai jamais navigué, l’inconnu face à nous. J’ai peur, je n’ai jamais navigué, mais je pars. Tempêtes, démâtages, calmes plats… Une vie pleine, intense, toujours en mouvement, nous attend. J’ai appris des vents et des courants, des océans et des étoiles.

J’ai appris : la vie en collectivité, la solidarité, l’autonomie absolue, le dépassement de soi, la peur de mourir, et la joie de vivre… Les méditations et rêveries à la barre de mon bateau, en écoutant le souffle des dauphins, m’ont ouverte à la contemplation, l’humilité, la patience. Qui sommes-nous face à la puissance de la Nature? Qui Suis-Je? Mes rêves répondaient à mes questions, au milieu de l’Océan.

De cette expédition restent deux livres et un film documentaire : De Saigon à Saint-Malo, Vision de la jonque Sao Mai, co-écrit avec Michaël Pitiot, éditions Transboréal, 2000 / Pour les yeux d’une jonqueco-écrit avec Michaël Pitiot, éditions Glénat, 2001 /Documentaire 52’, L’odyssée de Sao Mai, réalisé par Michaël Pitiot et Jean-Philippe Pons-Malartre, production Gédéon, 2001 /Émission télévisée en direct, 45′, Direct 8, Aventure 8, 2005 

Le voyage intérieur

De retour… Joie des retrouvailles, redécouverte de la France. Mais… comment ne plus dormir à la belle étoile sur le dos de Sao Mai ? Comment revivre « normalement », sans le chant du vent dans les haubans? À ma nostalgie, s’ajouta une succession d’épreuves familiales et personnelles, qui furent autant de tempêtes à braver. 

Un nouveau cap… Je suivais mes rêves, qui éclairaient cette traversée difficile, la fameuse « nuit noire de l’âme ». La nouvelle aventure était au coeur de moi-même, non plus au dehors. Grâce aux rêves et aussi à d’autres fabuleuses méthodes (que j’utilise aujourd’hui en tant que thérapeute), j’ai découvert que que j’avais toujours été la créatrice de ma vie, dans ses moindres détails. 

« Tel dedans, tel dehors ».

 

J’ai repris la barre du bateau que j’avais cru perdue. Et j‘ai compris que mon ancrage, ma Terre, n’était nulle par ailleurs qu’en moi-même. Chaque pièce de ma vie, chaque aspect de moi-même, prenait enfin sa place dans un ensemble cohérent. 

Jusque-là, au gré de mes envies et de mes rêves, je suivais en réalité un fil directeur invisible. Chaque expérience, même la plus anodine, trouvait sa place dans l’ensemble du tableau. Tout était exactement comme cela devait être.

Aujourd’hui, je peux relier tous les événements vécus, je comprends comment je les ai créés, pourquoi ils ont eu lieu. Rien n’est dû au hasard. Le puzzle, image de ma vie, est devenu clair pour moi. 

Je suis rentrée de mon voyage, un voyage initiatique qui continue de m’amener à de nouvelles aventures. Je suis devenue Sao Mai, car selon le principe clé de l’interprétation des rêves, c’est-à-dire que tous les éléments du rêve sont des aspects de soi. Dans mes rêves, Sao Mai c’est toujours moi, Sao Mai avec ses deux voiles déployées, est telle un papillon qui s’est extirpé de son cocon pour explorer d’autres dimensions, jusque là limitées pour la chenille qu’elle était. Je connais ces dimensions. Je suis à votre service vous aider à traverser l’étape cocon, pour vous guider vers la sortie du cocon, pour vous amener à déployer vos ailes.

Le monde vous attend. 

Vous accompagner 

POUR AVOIR parcouru ce chemin, je peux maintenant vous guider sur le vôtre, vous sortir des ornières, vous aider à alléger votre sac d’aventurier en le vidant de ce qui vous encombre et vous freine (en particulier vos croyances et pensées limitantes et votre passé dépassé), vous révéler vos potentiels latents, rassembler avec vous les pièces éparpillées de votre vie, retrouver le sens de vos actions, bref, vivre une vie pleine, en accord avec votre nature profonde, ici et maintenant. 

Oui, c’est magique.

Partager avec vous

 

 

 

 

 

Mes parutions

en savoir plus

 

Mes interventions radio 

  • ÉMISSION MENSUELLE à la radio/TV BTLV dans laquelle j’ai interprété les rêves des auditeurs durant 5 ans : Vous pouvez écouter le podcast de ma dernière émission sur BTLV sur ma chaîne You Tube. ET DEPUIS 2020, l’émission a repris sur BTLV, toujours chaque mois. 
  • Europe 1, « Que nous cachent nos rêves », 2013
  • Fréquence Evasion,  « La clé du mystère », 23 mars 2017
  • BTLV, animé par Yves Carra “On est là pour vous”, 23 sept 2015, « De la dualité à l’unité avec les méthodes PEAT », avec Danielle Soleillant

 

Conférences

  • Association Les curieuses, 2015, Paris
  • Association Ames qui vivent, 2016 à l’espace 104, Paris
  • INREES, Festival de l’extraordinaire : « La nuit : des rêves aux rituels chamaniques », 2018, Paris
  • AFPTB (Association Francophone des Psychopraticiens en Thérapies Brèves), 2016, Paris
  • et de nombreuses télé-conférences en ligne

Enseigner

 

Devenez votre propre coach en apprenant la langue des rêves

Les rêves sont votre boussole de vie, votre mentor intérieur. Ils répondent à toutes vos questions. Ils vous conseillent dans tous les domaines de votre vie. Si vous comprenez leurs messages, vous saurez toujours prendre les bonnes décisions, en étant autonome et confiant en vous.

Désirez connaître le langage de votre monde intérieur? Pour plus d’informations sur la formation en ligne, c’est ici.

Abonnez-vous à ma newsletter !

Et ne manquez aucun article

Vous êtes bien inscrit !