C’est l’heure de déjeuner. Vous avez envie de manger sur le pouce, dans un joli square près de votre lieu de travail. Il fait beau. Vous vous délectez déjà de ce moment que vous allez vous octroyer. Vous entrez dans une boulangerie à la vitrine alléchante.

Vous cherchez des yeux les pizzas. Où sont-elles ? Il n’y en a pas ! Pourtant, toutes les boulangeries en proposent habituellement ! Tout semble bon, certes, mais vous voulez absolument une pizza. Vous demandez : « Auriez-vous des pizzas? » Et on vous répond : « ici on ne fait pas de pizza, désolée. »

« Ah ? Dommage. Mais… pourquoi vous n’en faites pas? ».

La boulangère  : « C’est un choix. Mais regardez, nous faisons beaucoup d’autres choses. Choisissez. »

« Je voulais une pizza en fait. Je m’en réjouissais. »

Debout devant le comptoir, vous réitérez votre demande, incapable de décoller du lieu :  « Vous êtes boulanger, pourtant. Pourquoi vous n’en faites pas ? Ce n’est pas normal ! » Vous haussez le ton, la boulangère renchérit, vous commencez à bouillir intérieurement. « Franchement, ce n’est pas difficile de faire une pizza, moi même je sais en faire !… Et demain? Pouvez-vous en faire pour demain? Parce que je travaille à côté, je peux revenir demain. Ou dans quelques jours. Je peux attendre, vous voyez,  je suis patiente. Et même, je peux vous amener ma recette. »

« Mais NON, n’insistez pas, » vous dit-on : « demain non plus, il n’y en aura pas. ON NE FAIT PAS DE PIZZA ICI! »

Quoi? Tant d’irrespect pour un client, c’est honteux. Enfin, vous avez de la chance que je vienne chez vous, je pourrais aller ailleurs. Le client est roi ! » La boulangère, excédée, appelle finalement son mari. « Sortez s’il vous plaît! »

« Quoi? Comment osez-vous? C’était pour vous que je disais cela… »

Dites-moi… Vous comporteriez-vous ainsi dans la réalité? Non bien sûr!

 

 

Que feriez-vous si la boulangerie ne propose pas de pizzas?

  • Soit vous choisiriez d’acheter autre chose parmi ce qu’elle propose
  • Soit vous changeriez de boulangerie
  • Soit vous rentreriez chez vous et vous feriez votre propre pizza.

 

 

N’insistez pas et acceptez

 

Pourtant… Combien de fois êtes-vous resté bloqué sur une situation qui ne vous convient pas, en vous obstinant à la vouloir différente? Avez-vous déjà connu ces frustrations de ne pas obtenir ce que vous vouliez?

  • Il ne répond jamais à mes SMS, je ne comprends pas pourquoi, c’est si simple pourtant d’envoyer juste un OK !
  • Elle est toujours en retard, j’en ai assez de lui donner des RDV. C’est un manque de respect. Moi je ne me permets jamais d’être en retard !
  • Quand je rentre le soir, il ne me demande jamais comment s’est passé ma journée. Comme si je n’existais pas.
  • Elle m’a déçue parce qu’elle ne m’a pas défendue devant le patron, pourtant, je croyais que c’était une amie et puis moi, je l’ai aidée plus d’une fois avec ses dossiers.
  • Mon père ne m’a jamais montré d’affection, ni fait un seul compliment, j’aimerais tant qu’il le fasse un jour !
  • Il fait toujours la tête, j’en ai assez, il pourrait prendre sur lui quand même !

« Ce serait si facile si les autres coopéraient ! Tout pourrait aller tellement mieux s’ils faisaient un effort dans mon sens. »

Et vous voilà à regretter ce qui ne peut être, à courir après des gestes ou des paroles qui n’arrivent pas, à attendre une relation différente sans y croire vraiment puisque vous savez que l’autre est ainsi. Vous feriez différemment, vous, bien sûr. Ruminations, ressentiments, colère refoulée, la guirlande se déploie toujours plus, de jour en jour, tandis que l’Autre ne change pas, et pour cause, il se sent dans son bon droit.

Et ainsi, l’Autre devient la source de votre mal-être. Vous lui déléguez la responsabilité de votre humeur, le pouvoir de faire la pluie et le beau temps… en vous. Vous le transformez en bourreau, et vous devenez sa victime. De son côté, l’Autre vous considère son bourreau, devenant victime de vos reproches, incapable d’être à la hauteur de vos attentes. Chacun a raison, plus rien ne bouge.

 

Redevenez libre en ouvrant d’autres possibles

 

Quand vous attendez des autres ce qui ne vient pas, vous devenez dépendant de leurs actions. Vos réactions sont dictées par les autres. Vous perdez toute liberté, et ce sentiment très désagréable renforce encore votre mal-être.

Donc en premier lieu, prenez conscience que dans toute situation, vous avez toujours le choix. Ne serait-ce que de ne pas réagir. Vous êtes libre de répondre ou pas, d’insister ou pas, de rester ou pas. Quand vous ne persistez pas, c’est alors que tout peut arriver. Comme disait Bouddha, « ce à quoi on résiste persiste ».

Elle est toujours en retard? Arrivez plus tard la prochaine fois. Ou ne donnez plus de RDV à cette personne. Ou profitez de son retard pour lire vos mails dans un endroit agréable. Et demandez-vous pourquoi vous êtes capable d’attendre cette personne malgré ses retards : est-ce que sa bonne humeur vous fait du bien? Est-ce qu’elle sait vous écouter comme personne d’autre?

Il ne répond pas à vos SMS? Apprenez à envoyer vos SMS pour le plaisir de le faire, pour exprimer librement vos sentiments, pas pour qu’il vous réponde. Ou n’envoyez plus du tout de SMS et apprenez à vous sentir bien sans besoin d’être rassuré. Faites de cette frustration  l’opportunité de grandir et d’apprendre à ne plus attendre de quiconque de vous rassurer.

Votre père ne fait aucun geste d’affection? Peut-être que c’est trop difficile pour lui, ou qu’il ne considère pas les gestes affectueux comme des preuves d’amour. Alors, comment exprime-t-il sont amour? Par un soutien financier? C’est là sa façon de vous dire « je t’aime » peut-être. Et pour lui c’est peut-être sa plus grande preuve d’amour. Acceptez son expression personnelle. Votre père a son propre mode de communication. Si vous l’aimez tel qu’il est, sans frustration ni reproche, il pourrait bien s’ouvrir en confiance à vous, et pour la première fois de sa vie, oser vous montrer de l’affection.

Pas de pizza ? Il y a peut-être mieux !

 

Vous n’avez des yeux que pour la pizza. Mais ne seriez-vous pas en train de passer à côté du trésor qui se trouve juste devant vous?

Soyez souple, essayez autre chose ! Souvent, les détours vous amènent à de magnifiques paysages. Casser la routine, changer de stratégie, réagir différemment sont souvent porteurs de grands changements. Suivez le courant de la vie, acceptez ce qui se présente à vous et votre vie sera plus intense et plus riche. Tout est bon à prendre, juste pour l’expérience nouvelle, pour le jeu.

 


ACTION

 

Est-ce qu’en ce moment, vous sentez-vous frustré par des attentes non comblées ? Qui est le/la boulanger/e qui vous empêche d’accéder à ce que vous désirez ?

Voici trois étapes pour ne plus rester bloquée dans une situation frustrante.

 

  1. Observez cette situation, ressentez vos émotions, écoutez vos pensées, vérifiez les conséquences de votre attitude sur l’autre et vous-même.
  2. Puis notez toutes les possibilités que vous n’avez pas encore envisagées : comment pourriez-vous réagir autrement ? Quelle est la réaction qui vous rendra votre liberté ? Comment voir la situation de manière à ce que vous vous sentiez bien telle qu’elle est? En quoi cette situation vous permet de grandir, ou de casser votre pilotage automatique ?
  3. Décidez d’agir différemment la prochaine fois que cette situation se présentera à nouveau. Et notez les effets sur vous et sur l’autre.

Abonnez-vous à ma newsletter !

Et ne manquez aucun article

Vous êtes bien inscrit !